Il était une fois… Le Père Noël est une Ordure

Un film de Daniel Ablin

Réalisateur :   Daniel Ablin
Auteurs :   Daniel Ablin, Serge July et Marie Genin
Image Doumé Delapierre, Hervé Lodé, Guillaume Tunzini
Son Joël Flescher, Alain Giulianelli
Montage Laurent Pineau
Versions : Française
Copyrights : Folamour – Ina – 2011
Diffuseurs : France Télévisions, RTS

 

Intervenants :          
Thierry LHERMITTE Rôle de Pierre Mortez        
Josiane BALASKO Rôle de Mme Musquin
Marie-Anne CHAZEL Rôle de Josette
Christian CLAVIER Rôle de Katia
Bruno MOYNOT Rôle de Mr Preskovitch
Olivier MONGIN Sociologue
Martin HIRSCH Ancien président d’Emmaüs
Jean-Marie POIRÉ Metteur en scène
Gérard JUGNOT Rôle de Félix

 

 

 

Archives : 
ANEMONE
Tsilla CHELTON
Romain BOUTEILLE

 

 

                                                                             

 

 

 

 

 

26ème documentaire de la collection

« UN FILM & SON ÉPOQUE »

Histoire d’un film : Jean-Marie Poiré tourne Le Père Noël est une ordure en 1981. Nuit de Noël au siège de « SOS Détresse Amitié ». Tandis qu’un désespéré se suicide au téléphone, toutes sortes de personnages débarquent à l’improviste au local de l’association. La soirée tourne au cauchemar quand le réparateur de l’ascenseur est tué accidentellement… Le film est tiré d’une pièce éponyme du café-théâtre « Le Splendid », qui a débuté au cinéma avec grand succès en 1978 dans « Les Bronzés ». Le film marche bien en salle mais la télévision et la VHS en font un film culte, notamment à cause de ses dialogues et répliques hilarants. Histoire d’une époque : tourné après la victoire de la gauche aux élections de 1981, très politiquement incorrect, le film parle sans tabou de la misère et de l’exclusion, des associations caritatives et de l’hypocrisie sociale. Il est aussi une dénonciation de l’homophobie : alors que débute l’épidémie du sida, les associations homosexuelles se battent contre la discrimination. C’est l’âge d’or du café-théâtre, des petites troupes indépendantes qui manient sans réserve l’humour et la critique sociale. Le Café de la Gare et le Splendid sont leurs troupes phares, où le cinéma y trouve un vivier d’acteurs : Gérard Depardieu et Patrick Dewaere, Miou Miou et Josiane Balasko, Gérard Jugnot et Michel Blanc.

Histoire d’un cinéaste : fils du producteur Alain Poiré, Jean-Marie Poiré a été chanteur de rock et photographe, et scénariste de Michel Audiard, Georges Lautner et Robert Lamoureux.  Le Père Noël est une ordure est son quatrième film, il a déjà tourné avec Josiane Balasko « Les Petits câlins » et « Les Hommes préfèrent les grosses ». Josiane Balasko lui a fait rencontrer la troupe du « Splendid ». Il tournera ensuite « Papy fait de la résistance » en 1983, et surtout « Les Visiteurs » en 1993, longtemps record de fréquentation en France avec 13 millions d’entrées.