CULTE! Concerts: Les Dieux des Stades

Un film de Daniel Ablin

Auteurs : Serge July & Antoine de Gaudemar
Réalisateur : Daniel Ablin
Image Eric Genillier
Son Thierry Blandin, Joël Flescher, Laurent Maisondieu
Montage Sylvie Crépel
Durée : 52 minutes
Format : HD Cam, 16/9e
Versions : française
Copyrights : Folamour – 2014
Diffuseur : France 5
Intervenants:
ALBERT KOSKI Tourneur
EDGAR MORIN Sociologue
PASCAL NÈGRE PDG Universal Music France
MICHKA ASSAYAS Auteur du « DICTIONNAIRE DU ROCK »
MICHAEL LANG Co-créateur du festival de Woodstock
PIERRE FERRET Architecte
JEAN MICHEL JARRE Compositeur et scénographe
ANGELO GOPEE Directeur Général Live Nation France
JEAN-JACQUES TOUX Programmateur des Vieilles Charrues
JÉRÔME TRÉHOREL Directeur Général des Vieilles Charrues
-M- Auteur, compositeur, interprète
WILL.I.AM Auteur, compositeur, interprète
LAURENT GARNIER Compositeur et DJ
Archives :
FRANCK TÉNOT Créateur de « Salut les copains »
DANIEL FILIPACCHI Créateur de « Salut les copains »
JOHNNY HALLYDAY Artiste
EDDY MITCHELL Artiste
RIHANNA Artiste
PSY Artiste
BLACK EYED PEAS Groupe pop
B’Z Groupe pop
JASON COLLETT Artiste

 

 

 

 

 

 

 

 

COLLECTION CULTE !

Autrefois réservée à une élite, la culture est aujourd’hui une industrie puissante, mondialisée, massive. De best seller en blockbuster, de nombreuses créations font désormais partie de l’imaginaire collectif. Elles sont devenues culte.

La série documentaire « Culte » raconte le destin de quatre productions fondatrices de cette culture populaire de masse : Mario Bros. et les jeux vidéo, le premier concert outdoor de Johnny Hallyday et les concerts géants, les sérigraphies Marilyn d’Andy Warhol et le pop art, Dallas et les séries télévisées.

 

 

CONCERTS : LES DIEUX DES STADES

Le 22 juin 1963, à l’initiative d’Europe n°1 et de « Salut les copains », Johnny Hallyday et la génération « yéyé » réunissent 250 000 fans pour un concert place de la Nation à Paris. Une première mondiale aussi mouvementée qu’inattendue. Le 28 août suivant, Bob Dylan et Joan Baez chantent leurs « protest songs » devant 250.000 personnes qui manifestent à Washington en faveur des droits civiques. En Occident, la génération du baby boom entre en scène, la jeunesse devient un acteur social à part entière.

Depuis, du rock à la pop et du rap à la techno, la musique a constitué le principal vecteur d’expression de la jeunesse, l’étendard de ses révoltes et de ses aspirations. Les chanteurs et musiciens sont devenus les nouvelles stars, ils ont investi pour leurs concerts des espaces toujours plus grands, notamment les stades, capables de contenir des publics de plus en plus nombreux, et transgénérationnels. Crise du disque aidant, le concert live est devenu le moteur de l’industrie musicale. De festival pop-rock en fête techno, des stades, des plages, des places, des prés, ont été réquisitionnés et aménagés pour accueillir des shows de plus en plus spectaculaires, qui prennent souvent l’allure de grandes messes païennes et commerciales.